Menu

Docteur Marie-Laure Pelletier • Chirurgien Esthétique Plasticien

4 boulevard des romarins • 13400 Aubagne • Tél. 04 91 40 84 21

Lifting mammaire


Pour qui ?

Patiente présentant un affaissement de la glande associé à une distension de la peau du sein. Le sein est en position trop basse et le décolleté semble “déshabité”. Ceci peut survenir :
  • Après un amaigrissement important
  • Après une grossesse.
  • Dans le cadre du vieillissement cutané.
    Cette ptôse peut s’accompagner ou non d’une hypertrophie mammaire.

Quels résultats ?

Amélioration du décolleté et du galbe des seins. Ceux-ci restent sensibles et conservent un galbe naturel. A long terme le résultat peut être influencé par une variation de poids ou des changements dans l’équilibre hormonal.

Avant de réaliser cette intervention, il faut accepter l’idée d’avoir des cicatrices sur la poitrine. Celles-ci s’atténueront avec le temps : un à deux ans selon les patientes. Il faut donc savoir faire preuve de patience.

Quelle technique à adopter pour le lifting mammaire ?

Remise en tension de la peau plus ou moins importante en fonction du degré de ptôse, associé à un remodelage de la glande mammaire.

Si la ptose est associée à une hypotrophie mammaire, on peut être amené à placer une prothèse. Dans les autres cas, la restructuration de la glande mammaire, regalbera la poitrine au niveau du décolleté et évitera la mise en place d’une prothèse. Dans certains cas précis, on peut proposer une amélioration du galbe du décolleté par lipomodelage.

Les cicatrices à prévoir varient selon le degrè de la ptose : cela va de la cicatrice périaréolaire à la cicatrice verticale pure et la cicatrice en T inversé.

Quelles suites ?

  • Pansements à 48 heures, 7 jours et 15 jours.
  • Soutien gorge de maintien : 2 mois.
  • Arrêt du sport : 2 mois.

Résultats

  • Volume : 2 mois.
  • Galbe : 6 mois.